Google+ Badge

Suivre ce blog par mail

mardi 5 janvier 2016

Fous fous fous





C'est le moment de manger de la galette et de vous parler de la fête des fous. Je m'étais intéressée à ce sujet pour écrire "Sacré chat", un texte inspiré d'une sotie médiévale "Sa majesté qui fit un roi de son chat".
http://www.editionsmillefeuille.com/parutions/
 Un texte paru aux éditions Millefeuille et illustré avec talent par Virginie Grosos. Le site choisir un livre en propose un très bon résumé.


L'histoire se passe pendant la fête des fous. Un moment totalement cinglé en effet, carnavalesque à souhait où les rôles étaient inversés. Pour les amoureux de Clément Marot, on retrouve la folie des basochiens et autres trublions facétieux qui ont traversé la Renaissance.
Concrètement, c'est quoi la fête des fous?

http://www.racontemoilhistoire.com/wp-content/uploads/2015/12/3.2.2.png
Afficher l'image d'origine
http://www.virginiegrososillustratrice.com/

Une journée pendant laquelle le paysan se prenait pour le roi, le manant pour un évêque. On élisait un roi éphémère, "le roi des innocents", "le roi des ânes", "le pape des innocents" selon les traditions...
Pour être élu, il fallait passer sa tête dans un trou et de faire la grimace...la plus laide.
Wikipedia le résume très bien: "Les prêtres, barbouillés de lie, masqués et travestis de la manière la plus folle, dansaient en entrant dans le chœur et y chantaient des chansons obscènes, les diacres et les sous-diacres mangeaient des boudins et des saucisses sur l'autel, devant le célébrant, jouaient sous ses yeux aux cartes et aux dés, et brûlaient dans les encensoirs de vieilles savates. Ensuite, on les charriait tous par les rues, dans des tombereaux pleins d'ordures, où ils prenaient des poses lascives et faisaient des gestes impudiques."

Pour passer un moment au coeur de la fête...écoutez!

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Devenir membre